Plan Climat Air Energie de la Métropole du Grand Paris

Le Plan Climat Air Energie de la Métropole du Grand Paris est une démarche tout à fait inédite en France, à la fois par le nombre d'habitants concernés et par la taille des territoires impliqués dans la démarche : près de 7 millions d'habitants, vivant dans 131 communes, sur plus de 800km².

Le Plan Climat Air Energie est le premier document stratégique élaboré par la Métropole du Grand Paris. Il nous donne l’occasion de lancer une dynamique collective et de mobiliser l’ensemble des parties prenantes dans une démarche qui se veut itérative est ascendante.

La Métropole du Grand Paris poursuit plusieurs objectifs :

  • Atteindre la neutralité carbone d’ici 2050,
  • Accroître la résilience du territoire et de la population,
  • Ramener les concentrations en polluants à des niveaux en conformité avec les valeurs limites de l’OMS,
  • Réduire massivement les consommations énergétiques,
  • Développer la production locale d’énergies renouvelables et de récupération.

La mobilisation de tous les acteurs et des habitants de la Métropole est indispensable pour concrétiser cette ambition et trouver les solutions pour atteindre ces objectifs : le chemin vers une Métropole bas carbone est à construire ensemble.

Cette plateforme a été créée pour permettre à chacun de contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre de ce Plan Climat.
Informez-vous ici !
Partagez vos idées et vos propositions ici !

Incitez vos connaissances, vos collègues, vos amis à participer à cette démarche collective en partageant sur les réseaux sociaux vos contributions et commentaires.

 

 

 

Archivé
Quelles mesures pour améliorer la qualité de l'air ?

4 enjeux principaux sont identifiés pour cette thématique : 

  • Réduire l’empreinte du trafic routier et soutenir les modes de déplacement doux et collectifs : Quels sont les leviers pour favoriser le développement des carburations alternatives ? Comment accompagner le passage à une plus grande sobriété de la mobilité ? Quels sont les besoins pour appuyer le développement de l’usage des modes actifs et collectifs ? 
  • Diminuer les émissions de polluants liées à l’habitat : Comment améliorer la qualité de l’air intérieur ? Quels leviers pour réduire les émissions liées au chauffage ? Quelles mesures d’accompagnement ? Quels leviers de financement ? Comment accompagner le changement ? 
  • Réduire les nuisances du fret routier et parvenir à un transport de marchandises plus propre : Comment accélérer la transition vers des véhicules plus propres ? Comment accompagner un transfert modal du routier vers le ferroviaire et le fluvial ? Comment maîtriser le besoin en déplacements de marchandises ? 
  • Explorer les pistes permettant de diminuer les émissions liées au trafic aérien : Comment travailler sur ce sujet ? Avec quels acteurs ? Et à quelles échelles ? Comment travailler sur la diversification du mix énergétique du trafic aérien ? 
Les contributions
  • mercredi 07 février à 22:15
    Debate Cabris (Non-inscrit)
    a écrit...
    mercredi 07 février à 22:15
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Effet secondaire

    Rendre obligatoire le télétravail pour les travailleurs sédentaires, à domicile ou dans des locaux partagés dans chaque ville. Obliger les villes à avoir des mètres carrés de bureaux pour les travailleurs à distance. Le but est d'éviter les grandes migrations de plusieurs heures chaque matin et chaque soir à des millions de gens pour aller s'asseoir quelques kilomètres plus loin! Aujourd'hui on peut travailler connecté, pourquoi persister à maintenir ces milliers de kilomètres obligatoire et toute la pollution qui va avec?

    Effet positif également pour les communes qui ne seraient plus des villes dortoir.


    Limiter les transports polluants, c'est bien, limiter la nécessité de se déplacer, c'est encore mieux

    Effet secondaire

    Rendre obligatoire le télétravail pour les travailleurs sédentaires, à domicile ou dans des locaux partagés dans chaque ville. Obliger les villes à avoir des mètres carrés de bureaux pour les travailleurs à distance. Le but est d'éviter les grandes migrations de plusieurs heures chaque matin et chaque soir à des millions de gens pour aller s'asseoir quelques kilomètres plus loin! Aujourd'hui on peut travailler connecté, pourquoi persister à maintenir ces milliers de kilomètres obligatoire et toute la pollution qui va avec?

    Effet positif également pour les communes qui ne seraient plus des villes dortoir.


    Limiter les transports polluants, c'est bien, limiter la nécessité de se déplacer, c'est encore mieux



    Masquer les détails ...
    0 commentaires
  • mardi 06 février à 16:18
    Debate Jojo (Non-inscrit)
    a écrit...
    mardi 06 février à 16:18
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    empêcher le développement des 2 roues motorisées en arrêtant la tolérance du stationnement sur les trottoirs

    empêcher le développement des 2 roues motorisées en arrêtant la tolérance du stationnement sur les trottoirs



    Masquer les détails ...
    0 commentaires
  • lundi 05 février à 19:01
    Debate Hugo_Sorel
    a écrit...
    lundi 05 février à 19:01
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    0
    0
    1

    Au nom de l'association Mieux se Déplacer à Bicyclette, voici nos propositions :

    1/ Adopter un schéma directeur des pistes cyclables :
    Afin de favoriser le développement du vélo, d'avoir plus de pistes cyclables dans l'ensemble de la métropole du Grand Paris (et pas uniquement à Paris) et de prolonger le réseau express vélo (REVe) parisien aux communes limitrophes. Ce schéma devrait faire l'objet d'incitation forte aux communes pour sa réalisation à travers des subventions incitatives et en conditionnant le soutien aux travaux de voirie à la réalisation des aménagements vélos projetés.

    2/ Créer un réseau express vélo métropolitain :

    A l’image du réseau de pistes cyclables « superhighway » du grand Londres, la métropole pourrait concentrer son effort sur le développement d’un réseau express vélo francilien, réseau cyclable à haut niveau de service, garantissant un aménagement qualitatif protégé et ... Lire la suite

    Au nom de l'association Mieux se Déplacer à Bicyclette, voici nos propositions :

    1/ Adopter un schéma directeur des pistes cyclables :
    Afin de favoriser le développement du vélo, d'avoir plus de pistes cyclables dans l'ensemble de la métropole du Grand Paris (et pas uniquement à Paris) et de prolonger le réseau express vélo (REVe) parisien aux communes limitrophes. Ce schéma devrait faire l'objet d'incitation forte aux communes pour sa réalisation à travers des subventions incitatives et en conditionnant le soutien aux travaux de voirie à la réalisation des aménagements vélos projetés.

    2/ Créer un réseau express vélo métropolitain :

    A l’image du réseau de pistes cyclables « superhighway » du grand Londres, la métropole pourrait concentrer son effort sur le développement d’un réseau express vélo francilien, réseau cyclable à haut niveau de service, garantissant un aménagement qualitatif protégé et capacitaire. Le réseau de voies express vélo de compétence métropolitaine irriguerait les principaux pôles régionaux d’Île-de-France qui sont dans la métropole, incluant des radiales et des tangentielles. Dans une logique de meilleure hiérarchisation du réseau cyclable, les voies express vélo constitueraient un réseau de niveau régional dont la réalisation serait prioritaire parmi les 4400 km de réseaux cyclables structurants identifiés par le plan de déplacements urbains de l’Île-de-France. Le réseau express vélo permettrait une vitesse moyenne élevée et se placerait comme une alternative crédible au réseau de transport en commun en incitant les usagers à se reporter sur le vélo pour leurs déplacements, contribuant à la désaturation des transports en commun et donc à un confort accru pour leurs usagers.

    3/ Supprimer les coupures urbaines :

    Les coupures urbaines (ponts, tunnels, échangeurs, voies interdites au vélo) sont de véritables obstacles à la pratique du vélo dans la métropole du grand Paris par les longs détours qu’elles imposent ou la forte insécurité qu’elles entraînent pour les cyclistes.

    4/ Intégrer le vélo comme solution de mobilité complémentaire des transports en commun :

    Encourager la création d’itinéraires cyclables d’accès aux gares, aux établissements scolaires et universitaires et le stationnement vélo (sécurisé et non sécurisé) dans l’ensemble des pôles de transport et d’activité.



    5/ Rapprocher logements et emplois
    Mixer les logements avec des locaux d'activités (commerces, bureaux, etc.) et inversement, mixer les bureaux avec des logements pour éviter aux gens de traverser tout Paris pour aller travailler. Cela éviterai aussi de dépenser des milliards d'euros pour offrir des transports en communs. Enfin, cela favoriserai la marche à pied et le vélo.



    Masquer les détails ...
    0 commentaires
  • vendredi 26 janvier à 09:44
    Debate AZERTY75 (Non-inscrit)
    a écrit...
    vendredi 26 janvier à 09:44
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Gestion des Aéroports ! y a t il pollution de l'air autour des aéroport ? Pollution par le kérosène : la toxicité est elle prise en compte .... sur la métropole qui dispose sur son territoire ou à proximité de 3 aéroports ROISSY ORLY Le BOURGET ... Pour améliorer la qualité de l'air, il faut prendre en compte tous les composants pouvant intervenir dans la pollution ...

    Gestion des Aéroports ! y a t il pollution de l'air autour des aéroport ? Pollution par le kérosène : la toxicité est elle prise en compte .... sur la métropole qui dispose sur son territoire ou à proximité de 3 aéroports ROISSY ORLY Le BOURGET ... Pour améliorer la qualité de l'air, il faut prendre en compte tous les composants pouvant intervenir dans la pollution ...



    Masquer les détails ...
    0 commentaires
  • samedi 20 janvier à 10:43
    Debate Merlet (Non-inscrit)
    a écrit...
    samedi 20 janvier à 10:43
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Bonne question :

    "Comment accompagner le passage à une plus grande sobriété de la mobilité ?"

    Diffuser via les médias de spots de sensibilisation "sympa" qui donnent des pistes pour faire évoluer les comportements. Si besoin d'idée me contacter.

    Bonne question :

    "Comment accompagner le passage à une plus grande sobriété de la mobilité ?"

    Diffuser via les médias de spots de sensibilisation "sympa" qui donnent des pistes pour faire évoluer les comportements. Si besoin d'idée me contacter.



    Masquer les détails ...
    0 commentaires